maretraiteausoleil.com

Expatriation, retraite au soleil, stage à l'étranger, ici des infos pour vous

maretraiteausoleil.com - Expatriation, retraite au soleil, stage à l'étranger, ici des infos pour vous

Les 7 premières choses qui m’étonnent à Malte

Voila presque 3 semaines que j’ai posé mes valises à Malte. Aujourd’hui je voudrai vous faire part des petites choses du quotidien qui m’étonnent et donnent aussi un charme particulier à la retraite au soleil de Malte :

Commençons par les adresses : oubliez les numéros de rues…aucun intérêt ! S’ils existent, de toute façon ils ne servent pas à grand-chose. Lorsqu’on vous donne un rendez vous on ne vous indiquera pas le numéro. Débrouillez-vous ! Ici le facteur ou le chauffeur de taxi n’ont besoin que du nom de la résidence en plus du nom de la rue (Triq). D’où des maisons avec des noms de saints tels des Ste Mary (à foison) des St Paul (en veux-tu, en voilà) des St Jean (à la pelle) en passant par plus classieux comme Savoy Court, Grosvenor House, Mayfair balcony et j’en passe. Lire le nom des maisons peut facilement devenir un passe temps en soi.

Comme votre esprit aiguisé vous l’aura certainement fait remarquer, la population locale est très croyante : 60% des maltais seraient pratiquants. Il apparait que l’on trouve des statues de Vierges et de Saints à tous les coins de rue (quasiment) et si ce n’est pas au coin c’est de tout façon au minimum une image pieuse à l‘appui du nom de la maison. Les jours de fête (festa) dans la ville ce sont des statues de saints colorées (en papier maché ?) qui décorent les trottoirs.

Les églises sont donc nombreuses ici, vous vous en doutez : 365 chapelles, églises et autres Cathédrales (il y a mêmes des co-cathedrales ! je vous laisse le soin de faire votre petite recherche sur le net) dans l’archipel selon le site Visitmalta. Dans un pays plus petit que la principauté d’Andorre (315 km² contre 468 km²), vous n’êtes jamais bien loin d’un clocher. Et c’est donc un carillon qui vient émerveiller vos oreilles (en tous cas les miennes) chaque jour à différentes heures de la journée. Ces claires sonorités ramènent à moi des souvenirs d’enfance (je ne vous garantis le même effet sur vous !). Peut-être que je suis privilégiée et que c’est l’église proche de chez moi qui marque ainsi les heures car je peux entendre que toutes les églises ne le font pas.

Avec tous les Saints Patrons de telle ou telle ville ou village, les fêtes sont légions, voire quasi en continu (en tous cas depuis je suis ici). Si on considère qu’une fête dure au moins 3 jours et qu’il y a chaque jour un saint à fêter, il y a de quoi occuper quelques soirées de votre retraite à Malte voire plus. N’ayez crainte ! Vous avez raté la fête du village ? Demain commence celle de la ville d’à côté. Avec une ile qui fait 14 km de large sur 27 km de long, vous n’aurez pas bien loin à aller pour faire la fête avec les villageois !

Juste pour vous donner une idée voici le programme pour les mois d’août et septembre 2013 en cliquant ici.

Ici pas de fête sans feux d’artifices, sans pétards ! Et là je dois dire que les premiers jours de mon séjour, je n’ai pas su interpréter ces bruits tonitruants tôt le matin dès 8 heures parfois même 7. Puis j’ai fini par conclure à des pétards mais alors de sacrés pétards parce que je les entendais de loin. Puis j’ai observé des petits panaches blancs voire de grands lambeaux de fumées blanches. Intriguée, j’ai pu constater que des feux d’artifice étaient lancés en plein jour (oui oui en plein jour !), plusieurs fois par jour et aussi le soir. Et tous les soirs depuis que je suis à Malte, j’ai droit à un ou deux et jusqu’à 6 feux d’artifices dans la même soirée (le 14 août) que je peux regarder depuis ma terrasse. Les feux d’artifices à Malte méritent un article, tellement il y a à dire sur le sujet (promis plus tard…).

De même, ici pas de fête sans drapeaux, pavois et autres guirlandes. La veille de l’assomption a constitué ici un sommet dans les festivités de l’été : j’ai vu fleurir quantité de drapeaux dans la ville : de couleurs assez variées mais surtout aux couleurs du pays : rouge et blanc par moitié. Moi qui viens de la région parisienne voilà quelque chose que je n’ai jamais vu là bas à part bien entendu les drapeaux des bâtiments officiels !

festa St Julians Malte 300x232 Les 7 premières choses qui métonnent à Malte

St Julians se prépare pour la festa

Dernière chose qui m’a étonnée, les horaires des boutiques, elles ferment entre 12h 12h30 et 16h 16h30. Et là franchement je ne suis plus habituée ! Ca me ramène des dizaines d’années en arrière, du temps de mon enfance (encore !). Dans les endroits plus touristiques tels que St Julians, Sliema et La Valette, c’est peut être moins vrai, quoique ! Néanmoins en dehors de ces zones et dans la majorité des cas, attendez vous à vous cassez le nez sur la porte à l’heure de la sieste. Et n’espérez pas des prolongations au-delà de 19 heures ou 19 heures 30. C’est un rythme qui invite à ralentir et ma foi il y a là une forme de sagesse que je m’empresse (le mot n’est peut être pas bien choisi) de mettre en application.

Voilà quelques points que j’ai relevé depuis trois semaines que je suis à Malte. Et vous, si vous vous êtes installé dans un nouveau pays, quelles sont les 7 premières choses qui vous ont étonné ? N’hésitez à pas laissez un commentaire !

Nirina

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 9.0/10 (5 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Les 7 premières choses qui m'étonnent à Malte, 9.0 out of 10 based on 5 ratings

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs requis marqués avec *

*